?

Log in

No account? Create an account

mooniecherry in kinkenstock

[Fic] Une guerre en cadeau (Mythologie grecque, Hermès/Athéna, PG)

Titre : Une guerre en cadeau
Auteur : Moonie Cherry
Fandom : Mythologie grecque
Personnages : Athéna, Hermès
Rating : PG
Disclaimer : Domaine public.
Nombre de mots : 836
Prompt : Mythologie grecque- Hermès->Athéna à sens unique – Flirting- Etre son petit frère préféré ne l’empêche pas d’essayer encore de flirter, même si elle refuse gentiment à chaque fois. C’est le jeu après tout.

« Si j'avais été à la place de ce petit crétin de mortel, c'est toi que j'aurais choisie. »

Athéna hausse un sourcil amusé. Son regard pers se pose sur le dieu messager, qui s'est attardé à ses côtés sur le mont Ida. Le jugement vient d'être rendu : c'est à Aphrodite que revient la pomme d'or, ainsi que le titre de « plus belle des déesses. »

Elle revoit les mains délicates qui se tendent vers le fruit convoité, et entend résonner le rire perlé de l'épouse d'Héphaïstos (une parodie de mariage, considérant la foule d'amants qui se succèdent dans le lit soi-disant conjugal !) Une œillade assassine, un décolleté plongeant, la perspective d'une romance à l'eau de rose avec la plus belle des mortelles, et voilà que ce Pâris Alexandre se laisse embobiner par les futiles promesses et les ruses grossières de la divinité callipyge, sourire béat aux lèvres qui plus est ! À croire que le concours était truqué dès le départ, le juge n'étant pas aussi impartial qu'on le laissait supposer.

Son attention se reporte sur son divin petit frère. Sa déclaration n'est qu'une tentative parmi d'autres pour la consoler de son échec, mais elle n'est pas vraiment vexée. De plus, Hermès a cette fâcheuse manie de lui lancer des compliments et des paroles à double sens lorsqu'elle s'y attend le moins. Un petit sourire naît au coin de ses lèvres.

« Vraiment ? dit-elle en s'appuyant légèrement sur sa lance. Qu'aurais-je fait d'une telle pomme ? Et surtout de ce benêt de Pâris ?

— Pour la pomme, je ne peux dire. Quant au berger, tu aurais pu l'employer à entretenir tes armes et ton armure. Il n'a certes pas l'air très intelligent, mais je suis sûr qu'un petit coup de lance bien placé l'aurait rendu très diligent à la tâche.

— Pourquoi pas... murmure-t-elle en faisant mine de réfléchir à la suggestion. Je pensais que tu aurais appuyé son choix. Si j'ai bon souvenir, les draps d'Aphrodite ne te sont pas inconnus.

— Ah, peut-on mettre cet égarement sur le compte d'une erreur de jeunesse ? se défend-il en riant. Tu sais bien, chère Athéna, que tu es la seule qui m'est précieuse.

— Vil flatteur. Tu joues avec les mots comme d'autres de leur lyre.

— Et toi tu joues avec mon cœur ; nous sommes donc quittes. »

Leurs regards se croisent. Le sien est curieux, aiguisé et tranchant comme la lame d'un glaive. Ses yeux à lui, d'une couleur noisette qui s'accorde merveilleusement à ses boucles cuivrées, pétillent d'une étincelle malicieuse, et peut-être y lit-elle quelque chose de plus, une chaleur étrange, une affection qu'elle devine dans les plis qui se forment au coin de ses paupières... mais sans doute est-ce seulement son imagination qui lui joue des tours. Ce n'est qu'un jeu, n'est-ce pas ?

Une chèvre à la robe blanche s'approche d'eux. Se détournant de son auguste aînée, il se penche vers l'animal qu'il gratifie d'une aimable caresse sur la tête, juste entre les cornes.

« Brave bête, flatte-t-il. Tes yeux brillent d'une intelligence infiniment plus vive et plus subtile que celle du fils de Priam. Peut-être est-ce à toi que l'on aurait dû promettre l'amour d'Hélène ? »

Cette fois, la déesse guerrière éclate de rire.

« Tu as gagné. À présent, je suis heureuse et soulagée de ne pas avoir gagné ce stupide concours. Ma honte aurait été grande d'avoir obtenu les faveurs d'un homme plus idiot qu'une chèvre.

— Aphrodite sera ravie de l'apprendre », note Hermès.

Il s'approche d'elle et se met à scruter son visage. Son audace l'amuse, ses manières de garnement qui se croit tout permis la font rire. Même si elle n'osera jamais l'avouer à quiconque, et surtout pas à elle-même, il restera toujours son préféré.

« Je vais t'offrir bien mieux qu'une pomme, susurre-t-il.

— Ah oui ? chuchote-t-elle à son tour, mi-intéressée, mi-complice. Et que vas-tu me donner, cher Psychopompe ?

— Pour la plus belle et la plus redoutable des déesses, quoi de plus approprié que la plus magnifique des guerres ? Imagine : deux armées ennemies, des rois avides de gloire et de pouvoir, des princes casqués dont les cris résonneront à travers le champ de bataille, une terre abreuvée par le sang d'innombrables héros... et tout cela, grâce à l'amour naïf d'un prince berger pour l'épouse du roi de Sparte.

— Merveilleux, souffle Athéna. Quand allons-nous commencer ?

— Tout de suite, si cela te sied », réplique Hermès, un grand sourire aux lèvres.

Oh oui, comme elle l'adore, son petit frère ! La déesse observe la silhouette du messager qui s'envole vers le Péloponnèse - il y a tant à faire pour préparer un terrain propice à une si grande entreprise ! Elle aime ses ruses, sa malice et ses manières pleines d'un charme à double tranchant.

Son expression se fait tendre et mélancolique.

Il n'y a vraiment rien de mal à le préférer aux autres. Après tout, ce n'est qu'un jeu.

~Fin~

Comments

Oh, j'aime beaucoup! Quelle bonne idée que d'avoir pris l'Iliade comme fil conducteur à ce prompt! Le fait en sus de mettre en avant l'Athéma guerrière est tout à fait appréciable, tout comme de nous offrir un tenant inédit à la guerre de Troie. Très bien fait, très bien mené et très bien écrit.

Bravo!
Maintenant tu sais que j'ai deux obsessions dans la vie : l'Iliade et OEdipe Roi (il y a pire comme addiction !)
Merci beaucoup :)
J'admire ta façon de jouer avec les mots, de véritablement créer un style proche du mythe. Hermès est excellent à souhait, Athéna guerrière et perspicace comme pas deux. Et l'idée de faire de le la guerre de Troie un "cadeau" d'Hermès à Athéna est une merveilleuse idée !
Merci à toi, je suis contente que ça t'ait plu ! L'idée est pratiquement venue toute seule (avec l'aide de J.P. Vernant tout de même XD)
Le style est très réussi, et niveau personnalités j'aime beaucoup comment tu écris les deux personnages, qui sont parmi mes dieux préférés !
Merci beaucoup ! J'aime également ces deux-là, mais j'avoue avoir aussi un faible pour ce loser d'Arès ;)
... Excellent.
La manière dont tu traites le prompt et les personnages.
Le dialogue, leur relation, leurs phrases. Je les vois exactement comme ça. Merci beaucoup pour cette fic, vraiment, c'est un réel plaisir à lire.
Merci à toi ! Je suis ravie que ça t'ait plu, je me suis bien amusée à écrire cette scène. :)
Rho, j'ai adoré !

Primo, mais quel plaisir de te lire ! Qu'est-ce que c'est bien écrit ! Je me suis régalée.
Et ensuite, j'ai absolument adoré la faço dont tu as su mêler l'Iliade à ton prompt. On aurait dit que les deux faisaient partie d'une même idée, tant ça semble évident. Et les caractères des personnages, et les dialogues, et tous ce qu'on sent qui sous-entend leurs paroles, cette petite pointe de "flirt" qui est absolument géniale à lire...

Je me suis vraiment régalée ^^.
Merci beaucoup !! J'avais peur d'avoir complètement zappé la nuance incestueuse de leur relation tellement j'avais délayé les sous-entendus. ^^;

February 2014

S M T W T F S
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728 

Tags

Powered by LiveJournal.com