Les divagations de Nelja (flo_nelja) wrote in kinkenstock,
Les divagations de Nelja
flo_nelja
kinkenstock

[Fic] Seulement des mots (L'infirmerie après les cours, Shinbashi/Kureha, PG)

Titre : Seulement des mots
Auteur : flo_nelja
Fandom : L'infirmerie après les cours
Couple : Shinbashi/Kureha
Rating : PG
Disclaimer : Tout appartient à Setona Mizushiro.
Nombre de mots : ~450
Prompt : L'infirmerie après les cours - Shinbashi/Kureha - Talking - A défaut de pouvoir la toucher, il ne peut la caresser qu'avec des mots



"Il t'aime," dit-il, "Mashiro t'aime, Kureha." Ses propres mots ont dans la bouche de Shinbashi un goût amer et subtil, ils le transportent et le blessent. Oh, il ferait n'importe quoi pour elle, il lui dirait toute la vérité ou tous les mensonges. Ce qu'elle préfèrerait.

Mais là, elle ne lui demande rien, elle lui accorde plus et moins à la fois, et c'est lui qui doit deviner ce dont elle a besoin. Il lui semble avancer à l'aveuglette, dans un monde trop fragile et trop beau.

Il ne la touchera pas, il ne l'approchera même pas, il l'a promis. Mais parfois, il a l'impression qu'en lui parlant, il peut la connaître, qu'il peut toucher son esprit, que c'est bien plus intime que d'effleurer sa peau... jamais son coeur toutefois. Ou jamais de la façon qu'il voudrait.

Elle lui permet de lui parler, et c'est déjà beaucoup, parce que les mots peuvent faire mal, il le sais bien. Avec elle, il fait très attention. Il ne sait pas par quoi elle a été blessée dans le passé, mais il sent confusément quelque chose.

Il ne la comprend pas entièrement - il ne sait pas s'il le pourra un jour, même si elle s'ouvre à lui. Il l'a tellement écoutée, tellement observée, qu'il peut comprendre un peu quels mots vont la soulager de ses peines, mais il ne saura jamais pourquoi. Il n'en passe pas moins des heures à préparer ces discussions, la réponse à chaque chose qu'elle pourrait dire, dans l'obscurité de sa chambre.

Oh, ses mots à elle, toute cette passion dirigée vers quelqu'un d'autre, toute cette tristesse et ce venin et ces blessures, et cette pureté pourtant, comme ils sont violents, comme ils le touchent sans effort ! Il ne pourrait probablement pas l'empêcher, même s'il le voulait. Il n'essaie même pas. Il ressent pleinement chacune de ses syllabes, et peu importe si cela transperce son coeur, tant que cela le caresse un tout petit peu, en passant.

Il lui parle, il laisse ses mots entrer en elle doucement. Il voudrait pouvoir les imaginer comme des caresses, entrant dans son esprit, réconfortant son âme comme un petit animal affolé, mais même cela, il ne sait pas s'il en a le droit.

Alors il les imagine s'entourer autour d'elle, juste cela, une spirale de sons et de réconfort. Il va plus profond quand elle en semble soulagée, recule abruptement, change de sujet, quand il sent sa voix trembler, mais laisse ouvert le chemin entre elle, pour qu'elle puisse l'emprunter si elle le souhaite.

Il voudrait que ses mots puissent la rendre heureuse sans lui prendre sa force, qu'il deviennent autour d'elle un bouclier qui resterait avec elle même plus tard, après le lycée, dans un autre monde.

Parfois, il voudrait pouvoir n'être plus que cela.

Tags: !fic, *round 5, l'infirmerie après les cours
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 3 comments